YouTubeLinkedIn

Healthcare & Pharma

Point de vue

« Un mécanisme de planification, de financement et d’organisation de la résilience industrielle en matière de santé ». Telle est l’ambition de l’Etat français après que la crise sanitaire liée au Covid a révélé toutes les vulnérabilités en matière de médicaments et d’équipements médicaux.

Souveraineté sanitaire, capacités de production et de R&D, bataille de l’emploi et de la reconquête industrielle, course aux vaccins. Les enjeux sont colossaux et, comme après le passage d’une tornade sur des habitations construites pour le temps calme, tout est à (re)construire.

Dans cette course à la reconquête, il est illusoire d’imaginer qu’un pays puisse agir seul et il est à espérer que la démarche « Alliance inclusive pour le vaccin » initiée par l’Allemagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas fasse des émules pour construire cette résilience industrielle.

Avant cette crise, les groupes pharmaceutiques étaient déjà confrontés à de fortes mutations et un triple défii) innovation – 10% des ventes mais 90% de la croissance – face à des règles de marché en essor et un rendement R&D en chute, ii) prix – prix du médicament et prix du développement – sans modèle économique viable et enviable pour le payer, iii) pays émergents – potentiel fort, pouvoir d’achat faible – favorisant une production locale déloyale. Pour rester compétitifs, ils ont préféré restreindre leur portefeuille et se focaliser sur les métiers où ils étaient le mieux positionnés. Quelles seront les stratégies demain ? Les cartes sont rebattues.

Dans le métier de la dermocosmétique, le potentiel de développement est immense (% marginal du marché mondial de la beauté), avec un dynamisme tiré par la vitalité de l’Europe de l’Ouest et l’accélération des nouveaux marchés, en particulier la Chine et l’Amérique Latine. Pour autant, ce métier, dépendant de la vitalité de la consommation, devient très exigeant et ne peut plus se reposer uniquement sur la force des marques. La Sales Force Effectiveness pour optimiser le sale-in sale-out est vitale. Quant au digital, il est sans doute avec la data intelligence, l’or noir de demain.

Pour accompagner les défis de cette industrie stratégique, nous ciblons notre valeur ajoutée sur des niches à forts enjeux où nous sommes pertinents.

Cas clients

  • Dans la pharmacie, nous avons des cas d’usage très spécifiques. Par exemple dans la détection et le diagnostic précoce de maladies, nous avons permis de faire le match entre le cas d’usage et les technologies pertinentes en construisant le mécano R&D/industriel et économique.
  • Pour des startups biotech, nous avons accompagné des stratégies « go-to-market », des processus de « design to pay » et des levées de fonds.
  • Dans la dermocosmétique, nos cas d’usage couvrent l’optimisation du marketing et la SFE, la gestion de projets transverses/internationaux, la transformation digitale autour de plateformes « data excellence » où nous apportons notre parcours dans les télécoms (en 1997 l’on parlait de datawarehouse/datamart en particulier pour la gestion du « churn »).

Besoin d'un premier avis ?

Articles suggérés

Sur le Lab de la transformation

Les technologies clés de la Sécurité en 2020

L’étude prospective Technologies Clés 2020 conduite par le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique…

Lire la suite de l'article

Sur le Lab des nouvelles stratégies de croissance

La relance profitera d’abord à ceux qui investissent dans leur Stratégie.

(../.. épisode 4 : le défi de la stratégie). L’épisode 4 « Le défi de la…

Lire la suite de l'article

Sur le Lab e-RH

Comment aborder le défi RH dans les PME familiales ?

L'entreprise ne fait rien sans sa force de travail et ses talents humains et en…

Lire la suite de l'article